Comment devenir kiné ? C’est à cette question qu’ambitionne de répondre Bersot Formation, organisme de prépas santé basé à Besançon. Devenir masseur kinésithérapeute implique, pour la majorité des étudiants, de se soumettre au concours PACES avant de pouvoir intégrer un Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie ou IFMK et d’en ressortir avec un diplôme permettant d’exercer le métier. Précisions.

Les voies d’accès possibles aux études pour devenir kiné

Intégrer une école de kiné après PACES, STS ou STAPS

La rentrée 2015 a marqué un tournant dans les études de kinésithérapie. Désormais, la formation est accessible après une première année à l’université. 3 voies d’accès existent :

  • la 1ère (largement majoritaire) : les étudiants doivent passer par la PACES, la Première Année Commune aux Études de Santé
  • la 2ème : les étudiants doivent passer par une L1 STS (Science Technologie et Santé)
  • la 3ème : les étudiants doivent passer par une L1 STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives)

Une prépa kiné pour réussir le concours PACES

La PACES s’achève par un concours, chaque filière qu’elle couvre (médecine, pharmacie, maïeutique, odontologie et kinésithérapie) proposant le sien. Pour vous aider à préparer le concours de kiné, réputé à juste titre comme très exigeant et sélectif, Bersot Formation met à votre disposition ses formules de classes préparatoires. Pour en savoir plus, demandez votre brochure sur notre site officiel.

Accéder à une formation de masseur kinésithérapeute : les exceptions

Devenir kiné sans concours, autrement dit sur dossier après examen par l’institut visé, c’est possible mais uniquement dans certains cas bien précis. Les candidats concernés sont :

  • certains professionnels diplômés médicaux et paramédicaux
  • les titulaires d’un diplôme de licence STAPS ou licence sans le domaine sciences, technologies, santé
  • les titulaires d’un diplôme reconnu au grade Master

En outre, l’arrêté du 26 août 2010 modifié par l’arrêté du 24 mai 2016 revient sur les dispenses d’épreuves pouvant être accordées à certains sportifs de haut niveau.

bersot-formation-formation-masseur-kinesitherapeute

Devenir kiné : le cas particulier des handicapés visuels

Les handicapés visuels peuvent eux aussi prétendre à l’intégration d’un IFMK. Pour cela, ils doivent remplir les conditions listées ci-dessus ou bien avoir été reçus à l’examen de niveau organisé à leur attention par la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales des départements où se trouve l’école qu’ils visent. Cette école doit avoir été agréée en vue de la préparation au diplôme de masseur kinésithérapeute des handicapés visuels.

Un quota d’étudiants en kinésithérapie défini par le gouvernement

C’est le ministère en charge  de la santé qui, chaque année, fixe le nombre d’étudiants pouvant intégrer une IFMK. L’État fixe non seulement le quota national, mais également le nombre d’étudiants par région.

Quel bac pour devenir kiné ? La prédominance des bacheliers S

Les statistiques sont sans appel : pour devenir masseur kinésithérapeute, mieux vaut être titulaire d’un baccalauréat Scientifique. Ils sont plus de 97 % des entrants à être titulaire de ce diplôme.

Les textes officiels pour tout savoir des études pour être kiné

Pour obtenir tous les détails de la formation des kinés depuis 2015, vous pouvez vous référer :

  • à l’arrêté du 2 septembre 2015 relatif au diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute
  • au décret n° 2015-1110 du 2 septembre 2015 relatif au diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute

Trouver un institut pour devenir masseur kinésithérapeute en France

La durée de la scolarité dans les instituts pour masseur kinésithérapeute

Avant 2015, les IFMK accueillaient les aspirants kinés pour une durée de 3 années. Depuis, cette durée a été rallongée d’une année. Au total, exercer le métier de kiné implique de se soumettre à 5 ans d’études :

1 an en PACES, STAPS ou STS + 4 ans en IFMK

2 cycles de 2 ans chacun à l’école de kiné

Les 4 ans passés en institut se déclinent en :

  • un 1er cycle : d’une durée de 2 ans, il est dédié aux fondamentaux, à l’ingénierie de la kinésithérapie, et à des savoirs transversaux (anglais, méthodologie, etc.)
  • un 2ème cycle : d’une durée lui aussi de 2 ans, il est plus préprofessionnel (approfondissement des thèmes précédents et préparation à l’exercice du métier)
bersot-formation-masseur-kinesitherapeute-formation

À quoi servent les 5 années d’études pour être kiné ?

Pour l’Ordre des masseurs kinésithérapeutes, l’objectif de ces 5 ans d’études post-baccalauréat est de transmettre des compétences « pour exercer la profession dans toute sa diversité ». Car le métier est résolument varié et inclut :

  • la promotion de la santé
  • la prévention
  • le diagnostic kinésithérapique
  • le traitement des troubles du mouvement
  • le traitement des troubles de la motricité de la personne
  • le traitement des déficiences ou des altérations des capacités fonctionnelles

Kiné : la formation a un coût

Le coût de vos études de kiné va varier selon l’institut dans lequel vous serez intégré(e). La Fédération Nationale des Étudiants en Kinésithérapie (FNEK) dresse sur son site internet une carte référençant tous les instituts de France : Paris, Nice, Brest etc. D’importants différentiels peuvent être observés d’un IFMK à l’autre. Un exemple ? Une année d’études à Besançon coûtera 560 €, contre 5 800 € à Montpellier.

Les diplômes à l’issue de la formation de kiné

Le diplôme d’État français

La fin de l’IFMK est sanctionnée par un diplôme d’État (DE). L’exercice de la profession de kiné est subordonné, outre l’obtention d’une autorisation d’exercice, à l’inscription au tableau de l’Ordre. Attention : d’après l’article L4323-4 du Code de la santé publique, l’exercice illégal de la profession de masseur kinésithérapeute est puni de 2 ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende !

Les diplômes obtenus au sein de l’Union européenne ou hors de l’UE

Les cas varient selon plusieurs critères. Deux grands cas de figure doivent être différentiés :

  • le 1er concerne les diplômes obtenus par des ressortissants de l’Union européenne ou partie à l’accord sur l’Espace économique européen
  • le 2ème concerne les diplômes obtenus par un ressortissant d’un État non membre de l’Union européenne ou partie à l’accord sur l’Espace économique européen

Pour en savoir plus, Bersot Formation vous invite à vous référer au site de l’Ordre des masseurs kinésithérapeutes.

bersot-formation-quel-bac-pour-devenir-kine

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • école privée kiné sans concours
  • kinésithérapeute étude
  • masseur kinésithérapeute formation