En France, les études pour être sage-femme s’étalent sur 5 ans et commencent par une année de PACES et des concours très exigeants. Ces concours en poche, les étudiantes et étudiants vont pouvoir accéder à l’une des écoles spécialisées du pays. Organisme de prépas aux concours de santé, Bersot Formation vous explique précisément comment devenir sage-femme, étape par étape.

La première année des études pour devenir sage-femme

PACES : une seule année pour plusieurs filières de santé

Vous souhaitez devenir médecin généraliste ou spécialisé, chirurgien dentiste ou pharmacien ? Vous n’avez pas le choix : vous devez obligatoirement passer par la PACES, la Première Année Commune aux Études de Santé. Il en va de même pour exercer le métier de sage-femme. La PACES peut se suivre dans un peu moins de 40 universités réparties dans toute la France.

Se soumettre au numerus clausus pour suivre une formation de sage-femme

Chaque année, le nombre de candidats pouvant être admis en école de sage-femme à l’issue de la PACES varie. Ce nombre, appelé numerus clausus, est déterminé par l’État, ou plus précisément par un arrêté conjoint des ministères chargés de la santé et de l’enseignement supérieur. En plus du nombre global, cet arrêté va décider de la répartition du nombre de places entre les différentes facultés.

L’arrêté qui définit l’organisation de la PACES

C’est l’arrêté du 28 octobre 2009 « relatif à la première année commune aux études de santé » qui organise la PACES. L’article 3 précise :

La formation dispensée au cours des deux semestres comporte des unités d’enseignement communes aux quatre filières de médecine, d’odontologie, de pharmacie et de sage-femme. S’y ajoutent :

  • durant le premier semestre, une information sur les différents métiers correspondant à ces filières […]
  • durant le second semestre, une unité d’enseignement spécifique à chacune des filières […]
bersot-formation-comment-devenir-sage-femme

Quelles conditions pour s’inscrire en PACES ?

Des conditions doivent être remplies pour accéder à la PACES. Vous devez, au choix :

  • être titulaire d’un baccalauréat (un bac Scientifique constituant indéniablement un très gros plus)
  • être titulaire d’un diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU)
  • être titulaire d’un diplôme français ou étranger équivalant au baccalauréat

Le concours de sage-femme

Qui dit PACES dit concours. Une première session est organisée à la fin du semestre 1, et une seconde à la fin du semestre 2. Pour avoir la chance d’accéder à une école de sage-femme, il n’existe qu’une option : vous classer en rang utile sur la liste de classement établie par l’université au sein de laquelle vous présentez le concours.

Adresses et déroulement des études pour être sage-femme

Le nombre d’écoles de sage-femme et la liste

Vous avez été autorisé(e) à poursuivre vos études à l’issue du concours de la PACES ? Vous vous apprêtez à vous engager au sein de l’une des écoles de sages-femmes établies en France. Sur son site officiel, l’Ordre des Sages-Femmes liste ces écoles :

  • école de sages-femmes d’Amiens
  • école de sages-femmes René Rouchy d’Angers
  • école de sages-femmes de Besançon
  • école de sages-femmes de Bordeaux
  • école de sages-femmes de Bourg-en-Bresse
  • école de sages-femmes de Brest
  • école de sages-femmes de Caen
  • école de sages-femmes de Clermont-Ferrand
  • école de sages-femmes du département pédagogique de maïeutique de l’université de Bourgogne
  • école de sages-femmes de Fort-de-France
  • école de sages-femmes de Grenoble
  • faculté libre de médecine et de maïeutique de Lille
  • école de sages-femmes de Lille
  • école de sages-femmes de Limoges
  • école de sages-femmes de Lyon
  • école universitaire de maïeutique Marseille Méditerranée
  • école de sages-femmes de Metz P. Morlanne
  • école de sages-femmes de Montpellier
  • école de sages-femmes de Nancy
  • école de sages-femmes de Nantes
  • école de sages-femmes de Nice
  • école de sages-femmes de Nîmes
  • école de sages-femmes de Papeete
  • école de sages-femmes de Paris Baudelocque
  • université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, département de maïeutique
  • école de sages-femmes de Poitiers
  • école de sages-femmes de Reims – C.H.U.
  • école de sages-femmes de Rennes
  • école de sages-femmes de Rouen
  • école de sages-femmes de Saint-Antoine
  • école de sages-femmes de Saint-Denis-de-la-Réunion
  • école de sages-femmes de Strasbourg
  • école de sages-femmes de Suresnes
  • école de sages-femmes de Toulouse (pôle régional d’enseignement et de formation aux métiers de la santé)
  • école régionale de sages-femmes
  • master périnatalité : management et pédagogique (Dijon)
bersot-formation-concours-sage-femme

Le 1er cycle des études de sage-femme

La formation au sein des écoles de sages-femmes s’articule autour d’un double cycle d’études. Le 1er cycle dure 3 années (PACES incluse) et est sanctionné par un diplôme au niveau Licence, le Diplôme de Formation Générale en Sciences Maïeutiques (DFGSMa). Pour l’obtenir, l’étudiant doit suivre des enseignements à la fois théoriques et pratiques. Ces enseignements lui conféreront les rudiments de la physiologie obstétricale, gynécologique et pédiatrique.

Le 2ème cycle de la formation de sage-femme

Le 2ème cycle dure 2 années et est sanctionné par un diplôme au niveau Master, le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Maïeutiques (DFASMa). Ce diplôme d’État en poche, vous avez le droit d’exercer légalement le métier de sage-femme.

 

Pour l’obtenir, l’étudiant doit là aussi suivre des enseignements à la fois théoriques et pratiques. Au programme : apprentissage du diagnostic et connaissance de la pathologie obstétricale, gynécologique et pédiatrique. Ce 2ème cycle est aussi l’occasion, pour les aspirants sages-femmes, de suivre des modules relatifs à la contraception, à l’échographie, ou encore à l’aide médicale à la procréation.

Une formation pour sage-femme à l’université : c’est possible ?

Ce que dit l’article L4151-7-1 du Code de la santé publique

L’article 60 de la loi n°2009-879 du 21 juillet 2009 « portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires » est venu ajouter un article au Code de la santé publique français. Cet article, référencé L4151-7-1, dit :

La formation initiale des sages-femmes peut être organisée au sein des universités, par dérogation à l’article L4151-7, sous réserve de l’accord du conseil régional. Cet accord doit notamment porter sur les modalités de financement de la formation. Un arrêté des ministres chargés de la santé et de l’enseignement supérieur fixe les modalités de cette intégration à l’université pour le ou les sites concernés.

Cet article fait état de la possibilité d’une intégration d’une école de sages-femmes dans l’université.

bersot-formation-devenir-sage-femme

Formation de sage-femme à l’université : l’exception marseillaise

À l’heure où l’organisme Bersot Formation écrit ces lignes, il n’existe qu’un seul cas de figure : il s’agit de la formation initiale des sages-femmes de l’école universitaire de maïeutique Marseille-Méditerranée, intégrée au sein de l’université Aix-Marseille II.

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • devenir sage femme sans bac
  • école de sage femme privée
  • formation sage femme sans bac