Les études de médecine en France commencent avec la PACES et s’achèvent avec un diplôme d’études spécialisées. Mais que se passe-t-il entre les deux ? Comment s’articulent précisément les études médicales et que vous sera-t-il demandé si vous souhaitez exercer la profession de médecin ? Spécialisé dans les classes préparatoires à Besançon, l’organisme Bersot Formation vous répond.

La PACES : la première étape des études médicales

Un programme PACES exigeant

La Première Année Commune aux Études de Santé est plus connue sous ses initiales de PACES. Ces 5 lettres sont utilisées depuis 2010 pour désigner la formation initiale de plusieurs professions médicales et pharmaceutiques. Parmi celles-ci : l’odontologie, la maïeutique, la pharmacie, et la médecine.

Le concours de médecine et le numerus clausus

La première année des études de médecine traine une réputation d’année tout à la fois éprouvante et exigeante… et ce, à juste titre. Chaque année, quelques 60 000 étudiants titulaires du baccalauréat Scientifique s’engagent en faculté de médecine. Et chaque année, 3 étudiants sur 4 échouent au concours de médecine, qui permet de passer en 2ème année.

 

Si concours il y a, c’est parce que l’État fixe chaque année des quotas : ce sont les numerus clausus, communiqués chaque année par le Gouvernement. Un exemple ? Pour l’année 2017-2018, le numerus clausus était de 8 205 places.

bersot-formation-etude-de-medecine-formation-medicale

Une prépa médecine pour réussir la PACES

Près d’un tiers des étudiants qui entrent en 2ème année de santé à Besançon sont passés par Bersot Formation, et ce depuis de nombreuses années et les maints changements de formules de concours. Pour obtenir notre brochure et vous inscrire, cliquez.

De la 2ème à la 3ème année d’études de médecine

Une formation médicale qui commence avec de la théorie

Si la PACES constitue une introduction particulièrement difficile aux études médicales, elle n’est que le premier chapitre d’un très long parcours pour chaque aspirant médecin. Dès la PACES révolue et le concours en poche, vous consacrez votre 2ème et votre 3ème année à l’université à étudier principalement la théorie. Pour cela, les supports varieront entre :

  • des cours magistraux : ce sont les enseignements dispensés dans des amphithéâtres
  • des travaux pratiques : ce sont les fameux « TP », dispensés en comités plus réduits
bersot-formation-cours-de-medecine-etude-medecine

Les matières étudiées en 2ème et 3ème années de fac de médecine

La 2ème et la 3ème année des études de médecine s’inscrivent dans la continuité directe de la PACES. Pourquoi ? Parce que les matières qui y sont étudiées sont les mêmes que celles sur lesquelles vous aurez travaillé au cours de la première année. Parmi ces matières, on retrouve (liste non-exhaustive) :

 

  • l’anatomie
  • la microbiologie
  • la physiologie
  • la sémiologie

D’autres matières viendront s’ajouter, à l’instar de (liste non-exhaustive) :

  • la bactériologie
  • la pathologie
  • la pharmacologie

Ce cycle est sanctionné par un diplôme équivalent à une Licence.

De la 4ème à la 6ème année du cursus médecine : l’externat

De l’université de médecine aux premiers pas à l’hôpital

Lorsqu’un étudiant a obtenu sa Licence, sa formation médicale adopte un aspect plus concret. De simple étudiant en faculté de médecine, il devient étudiant hospitalier et partage son emploi du temps entre deux espaces :

  • l’université de médecine
  • l’hôpital

C’est cette partie que l’on appelle « externat » : l’aspirant médecin devient donc un externe, autrement dit un étudiant participant au fonctionnement d’un service hospitalier sous l’autorité du médecin-chef de service et de l’interne.

 

Cette nouvelle étape des études médicales va permettre à ces externes de préparer leur diplôme de formation approfondie en sciences médicales. Ce titre, fréquemment appelé DFASM, équivaut à un Master. Pour cette préparation, les étudiants disposent de 3 années.

Des stages au sein de différents services médicaux

Au cours de chaque année, l’étudiant va suivre des stages menés en alternance avec les cours à la faculté de médecine. Au total, il devra suivre 4 stages d’une durée de 3 mois chacun et dans des services de spécialités. Ces services sont :

  • la chirurgie
  • la gynécologie
  • la médecine interne
  • l’obstétrique
  • la pédiatrie
  • les urgences
bersot-formation-ecole-de-medecine-etude-medicale

Le programme de la 4ème à la 6ème année des études de médecine

Comment, au cours de ce cycle, s’articulent l’alternance entre cours et présence à l’hôpital ? La réponse va varier selon les établissements. De manière générale, les étudiants externes vont consacrer leurs matinées à l’hôpital et leurs après-midis aux cours à la faculté. Parfois, les stages sont regroupés sur des journées entières. Exemple : l’aspirant médecin pourra passer 6 semaines à l’université de médecine, puis 6 semaines à l’hôpital.

 

De façon globale, l’enseignement prend une tournure beaucoup plus pratique à ce niveau. Au programme des externes : l’étude des pathologies, de leur thérapeutique, et de leur prévention.

Des cours de médecine… et une compensation financière

Cette partie des études médicales marque aussi, pour les aspirants médecins, les premières entrées d’argent. En effet, l’étudiant devient salarié du groupe hospitalier auquel sa faculté est rattachée. Plus qu’un vrai salaire, il s’agit surtout d’une simple compensation qui, chaque mois, ne dépasse pas les 300 €.

 

Pour obtenir le DFASM, l’étudiant doit par ailleurs valider un nombre minimum de 25 gardes, rémunérée chacune à hauteur d’une cinquantaine d’euros.

À partir de la 6ème année des études médicales : l’internat

Les DES listés par le Conseil national de l’Ordre des médecins

Afin d’obtenir son diplôme d’État de docteur en médecine, condition sine qua non pour exercer, l’interne doit :

  • valider l’ensemble de ses stages
  • valider son diplôme d’études spécialisées (DES)
  • soutenir sa thèse

 

Sur son site internet officiel, le Conseil national de l’Ordre des médecins liste les DES. Les voici :

  • anatomie et cytologie pathologiques
  • anesthésie réanimation
  • biologie médicale
  • cardiologie et maladies vasculaires
  • chirurgie générale
  • dermatologie et vénéréologie
  • endocrinologie, diabète, maladies métabolique
  • gastro-entérologie et hépatologie
  • génétique médicale
  • gynécologie médicale
  • gynécologie obstétrique
  • hématologie
  • médecine générale
  • médecine interne
  • médecine nucléaire
  • médecine physique et réadaptation
  • médecine du travail
  • néphrologie
  • neurochirurgie
  • neurologie
  • oncologie
  • ophtalmologie
  • oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale
  • pédiatrie
  • pneumologie
  • psychiatrie
  • radiodiagnostic et imagerie médicale
  • rhumatologie
  • santé publique et médecine sociale
  • stomatologie
bersot-formation-faculte-de-medecine-etudes-de-médecine

Les ECN ou Épreuves Classantes Nationales

Le concours PACES n’est pas la seule sélection à laquelle l’aspirant médecin devra se soumettre avant d’exercer. La fin de la 6ème année marque le passage des épreuves dites « classantes nationales » : ce sont les ECN. Le classement obtenu déterminera 2 éléments capitaux :

  • la spécialité suivie
  • la ville d’affectation

L’internat en médecine connait des durées variables

La durée de l’internat va varier selon la spécialité choisie. Exemples :

  • les études de médecin généraliste demanderont 3 années supplémentaires
  • les spécialités chirurgicales exigeront 5 années supplémentaires

L’étudiant va réaliser au moins 6 stages de 6 mois chacun. Là aussi, il suivra des cours de médecine théoriques en parallèle.

Avis

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • préparation médecine Besançon
  • med prepa
  • PACES médecine Besançon