Parce que la santé bucco-dentaire de leurs patients dépend d’eux, les études de dentiste sont longues et exigeantes. Elles commencent par une année de PACES et s’achèvent avec un cycle qui peut être court ou long selon la carrière ambitionnée. Bersot Formation, organisme de prépas santé à Besançon, vous dévoile le contenu du cursus année après année.

La PACES, la première année des études pour être dentiste

Un concours très exigeant pour pouvoir suivre des études de dentiste

Le point commun entre les aspirants dentistes, médecins, pharmaciens ou encore sages-femmes ? Ils doivent tous passer par la Première Année Commune aux Études de Santé. À la fin de leur 1er semestre en faculté de médecine, puis à l’issue du 2ème, ils devront tous présenter un concours, connu – à juste titre – pour être particulièrement sélectif. Au 2ème semestre seulement, l’étudiant en PACES se verra dispenser des cours dans la filière qu’il vise en complément d’un enseignement de tronc commun. Le nombre de candidats acceptés chaque année par filière est fixé au niveau de l’État par numerus clausus.

bersot-formation-etude-pour-etre-dentiste

Bersot Formation vous propose plusieurs formules de prépas pour vous aider à réussir la PACES. Pour en savoir plus, demandez simplement notre brochure sur notre site.

2ème et 3ème année de la formation de dentiste : la théorie sur un piédestal

La préparation du DFGSO, un premier diplôme pour devenir dentiste

Lorsque vous avez passé avec succès le concours de PACES, vous entamez officiellement les études d’odontologie, autrement dit le parcours qui fera de vous un docteur en chirurgie dentaire. La 2ème et la 3ème année de votre parcours vont être dirigées vers un seul but : obtenir le diplôme de formation générale en sciences odontologique. Le DFGSO est le premier diplôme de dentiste que vous obtiendrez. Il est reconnu au niveau de la Licence.

Des cours théoriques et des travaux pratiques

Pendant ces deux années, l’enseignement s’articule autour de deux grands pans :

  • des cours théoriques
  • des TP, en quantité plus importante que les cours théoriques
bersot-formation-dentiste-etudes-devenir-orthodontiste

Avec les cours théoriques, l’aspirant dentiste va s’intéresser :

  • aux sciences fondamentales appliquées à la santé : il étudiera l’anatomie, la radiologie clinique, la pharmacie…
  • à des matières spécifiques à l’odontologie : il étudiera l’anatomie dentaire, la physiologie de la cavité buccale…

À l’inverse, les travaux pratiques se focalisent sur l’aspect technique de la profession de chirurgien dentiste. C’est à travers eux que sont évoqués les bridges, les couronnes, les dévitalisations…

 

Attention : qui dit travaux pratiques ne dit pas soins directs apportés aux patients. Au cours de la 2ème et de la 3ème année d’études, le futur dentiste ne joue qu’un rôle d’observateur.

Le Master d’odontologie ou les années cliniques des études de dentiste

Les aspirants dentistes au contact des premiers vrais patients

Pour véritablement agir sur de vrais patients, l’étudiant en odontologie doit attendre la 4ème et la 5ème années. Les cours théoriques font toujours partie intégrante du programme ; mais en parallèle, l’étudiant devient externe en odontologie. À raison d’une vingtaine d’heures hebdomadaires et rémunérées, il travaille dans des centres de soins ou des CHU. L’apprenti dentiste va également suivre des stages cliniques à la spécialisation plus affirmée : stomatologie, chirurgie maxilo-faciale…

bersot-formation-dentiste-formation-ecole-dentaire

La préparation du DFSAO, un deuxième diplôme pour devenir dentiste

À l’issue de la 5ème année d’études, le 2ème cycle s’achève et est sanctionné par un deuxième titre. Votre diplôme de formation générale en sciences odontologique devient diplôme de formation approfondie en sciences odontologiques. Ce DFSAO est reconnu au niveau du Master.

Le 3ème cycle des études de dentiste

Un cycle court qui permet de devenir dentiste

À ce stade, vous n’avez toujours pas le droit d’exercer comme dentiste. Avant cela, vous devez vous soumettre à un 3ème cycle d’études. Comme pour la médecine, vous avez la possibilité de choisir entre la dentisterie « généraliste » ou, à l’inverse, la dentisterie « spécialisée ».

 

Pour la première alternative, une année suffit à boucler ce 3ème cycle. Cette unique année préparatoire est sanctionnée par un diplôme d’État (ou DE) en chirurgie dentaire.

Un cycle long réservé aux futurs spécialistes

Pour la deuxième alternative, les étudiants s’engagent en internat. Le 3ème cycle s’étale alors sur une durée de 3 ans, durée commune à toutes les spécialités pouvant être choisies. Mais attention : pour accéder à ce cycle long, les étudiants doivent présenter un nouveau concours à échelle nationale. Là aussi, les places sont limitées. Ce cycle s’achève par la soutenance d’une thèse et est sanctionné lui aussi par un diplôme d’État.

Les titres qui permettent l’inscription sur la liste des spécialistes qualifiés

Les étudiants peuvent s’orienter vers 3 spécialités:

  • l’orthopédie dento-faciale
  • la chirurgie orale
  • la médecine bucco-dentaire

 

L’Ordre National des Chirurgiens Dentistes dresse les titres qui permettent l’inscription sur la liste des spécialistes qualifiés. Pour l’orthopédie dento-faciale (c’est-à-dire pour devenir orthodontiste), ces titres sont les suivants :

  • diplôme d’études spécialisées en orthopédie dento-faciale
  • certificat d’études cliniques spécialisées mention orthodontie (CECSMO)
  • titre de formation européen de praticien de l’art dentaire spécialiste en orthopédie dento-faciale délivré conformément aux obligations européennes et figurant à l’annexe V de la directive 2005/36/CE relative à la reconnaissance des qualifications européennes
  • arrêté ministériel d’autorisation d’exercice dans la spécialité

 

Pour la chirurgie orale, ces titres sont les suivants :

  • diplôme d’études spécialisées en chirurgie orale
  • arrêté ministériel d’autorisation d’exercice dans la spécialité

 

Pour la médecine bucco-dentaire ces titres sont les suivants :

  • diplôme d’études spécialisées en médecine bucco-dentaire
  • arrêté ministériel d’autorisation d’exercice dans la spécialité
bersot-formation-devenir-dentiste-ecole-de-dentiste

Les titres et diplômes reconnus par le Conseil national

Ce même Ordre National des Chirurgiens Dentistes dresse également la liste des diplômes nationaux reconnus par le Conseil national. Les voici :

  • doctorat en chirurgie dentaire
  • attestation d’études approfondies en chirurgie dentaire
  • certificats d’études supérieures de chirurgie dentaire
  • DERSO : diplôme d’études et de recherches en sciences odontologiques
  • DEA : diplôme d’études approfondies
  • doctorat de 3ème cycle en sciences odontologiques (ou doctorat en sciences odontologiques)
  • diplôme d’habilitation à diriger des recherches
  • doctorat de l’université de … « avec mention facultative de la spécialité »
  • doctorat d’État en odontologie
  • CECSMO : certificat d’études cliniques spéciales « mention orthodontie »
  • maîtrise de biologie humaine
  • maîtrise de sciences biologiques et médicales
  • diplôme d’études et de recherches en biologie humaine
  • doctorat d’État en biologie humaine
  • diplôme d’études supérieures de chirurgie buccale
  • diplôme d’études spécialisées en orthopédie dento-faciale
  • diplôme d’études spécialisées en chirurgie orale
  • diplôme d’études spécialisées en médecine bucco-dentaire

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • dentiste formation
  • école de dentiste
  • étude orthodontiste